VIF n°9 : Paul Brie


Paul Brie, français, né en Roumanie il y a longtemps, sous l’ancien régime comme on dit ici. Enfant, sur la calea Turzii (une trois voies pénétrante qui mène au centre de Cluj) il s’asseyait avec ses amis et comptait les voitures qui passaient en misant sur la couleur de la prochaine. Il n’y en avait guère qu’une dizaine par heure. Maintenant, il en compte près de dix à la minute de son appartement avec vue sur la même artère. La quarantaine à peine. Les cheveux bouclés bruns, une allure de playboy distant. Discret, cultivé, il manie les mots avec dextérité et parcimonie. Dans une autre vie, sa deuxième, il a été violon co-soliste à l’orchestre d’Auvergne sous la direction d’Arie van Beek le chef d’orchestre néerlandais. Sa femme, américaine de naissance, style vieille Angleterre assumée, courtoise et renversante d’intelligence, est chef d’orchestre aussi. Après 30 ans passés en France, il rentre en Roumanie : il exerce aujourd'hui comme Department Manager chez Evozon, entreprise spécialisée dans le développement de logiciels et d'applications sur mesures. Il raconte avec entrain comment il a recruté ses meilleurs collaborateurs : sans lire les CV, mais en échangeant lors de l’entretien d’embauche avec eux sur le projet et l’engagement qu’ils souhaitent mettre en œuvre au service de son entreprise.

RETROUVEZ NOS AUTRES PORTRAITS DE VIF DANS L'ONGLET "FRANCOPHONIE", RUBRIQUE "SUR LE VIF".


A propos de l'événement

Commentaires:

Commenter